Nanjing, en Chine sera l’hôte des seconds Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) du 16 au 28 août 2014. Plus de 5000 athlètes et officiels de par le monde compétitionneront dans l’un des 28 sports.
 
La voile, dont les régates auront lieu sur le Lac Jinniu, sera l’un de ces sports. 

 

2009 Canadian Youth World Team

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

2009 Canadian Optimist Dinghy Team

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

2010 Canadian Youth Sailing Team

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Séléction de l'équipe

Qualification pour les mondiaux jeunesse de 2014 **nouveaux avec 2ieme etage de qualifications

Systeme de qualification Jeux Olympiques de la jeunesse Nanjing 2014 (qualification du Pays)

2008 Canadian Youth World Team

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

2008 Canadian Youth Team

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

L'équipe canadien de voile junior

Les jeunes canadiens sont encouragés à poursuivre leurs buts dans le sport de la voile aussitôt que possible. Avec nombreuses programmes juniors qui commencent pour les enfants si jeunes que six ans- il n’y a jamais un âge qu’est « trop jeune » à participer !

Comment commencer?

Cliquez ici pour trouver un club de l’ACY dans votre région Clubs de l'ACY

Les membres de l’équipe de voile junior

Regardez qui appartient aux l’équipe de voile junior et l’équipe de voile mondial junior cette année

Les qualifications et le critère pour l’équipe de voile junior?

Les critères et les qualifications pour l'équipe de voile junior 2009 Les liens d’intérêts de la voile

Les liens d'intérêt de voile

CYA Fitness Field Test (en anglais seulement)

Mentoring sailing (en anglais seulement)

Centre canadien multisports

Les événements de l'ACY

La voile à l'école 

Ontario Sailing Team Advanced Laser Rigging Guide (en anglais seulement)

Info sur les instructions générales disciplinaires…

Code du conduite junior

Code du conduite pour les entraîneurs

 

Campagne de Faut que ça bouge!

Il y a plusieurs gens en Canada qui s’inquiètent des dangereuses tendances, telles l’obésité des enfants, l’élimination des cours d’éducation physique dans les écoles, l’augmentation des crimes violents chez les jeunes, et le manque d’occasions abordables ou d’accessibilité à la pratique du sport et des loisirs. L'Association canadienne des entraîneurs professionnels (ACEP) a besoin d'appui dans une initiative de la plus grande importance qui vise l'amélioration de la santé et du bien-être physique des enfants, des adolescents et des adolescentes canadiens. L'ACEP, en consultation avec des responsables des secteurs de la santé, de l'éducation, des loisirs et du sport, vient d'élaborer la proposition suivante qui servira de point central à la campagne Faut que ça bouge

Bonne voyage!

Youth Code of Conduct

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Download the CYA Youth Code of Conduct.

Code de conduire pour les juniors

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Les jeux olympiques et paralympiques

Les événements de la voile des jeux olympique et paralympiques 2012 vont prendre lieu en Londres, Angleterre. Visitez http://www.london2012.com/fr/sports/olympiques/voile.php

Cette page est mit à jour de temps en temps. Alors, faisez attention pour plus d'information sur les qualifications des événements des olympiques et paralympique.

Canadian Olympic Committee

Le Comité olympique canadien (COC) est un organisme national, privé et à but non lucratif, déterminé à assurer l'excellence sportive. Il est responsable de tous les aspects de la participation du Canada au Mouvement olympique, y compris de la participation du Canada aux Jeux olympiques et aux Jeux panaméricains. Par ailleurs, le COC gère tout un éventail de programmes culturels et éducatifs faisant la promotion des valeurs olympiques au Canada.

Reconnu pour la première fois par le Comité international olympique en 1907, le COC est devenu un organisme de sport à plusieurs facettes qui offre un soutien financier, des services et du leadership à la communauté de sport amateur à haut rendement.

Voilà l'esprit olympique – le COC est fier d'y prendre part. Découvrez qui nous sommes et ce que nous faisons. Découvrez les autres organisations canadiennes qui composent notre famille olympique. Apprenez qui sont nos commanditaires. Que vous soyez un athlète ou que vous souhaitiez simplement en apprendre davantage sur notre vision et les services que nous offrons, cette section vous permettra d'en savoir plus.

http://www.olympic.ca/fr/

ISAF Criteria

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Proposed 2004 ISAF Olympic Regatta Qualification System

Entyr Quotas

  1. A National Olympic Committee (NOC) may have no more than one entry in each of the eleven Olympic events. The identity of the athletes must be finalized not later than xxxxx (insert ATHOC required date).
  2. The maximum number of national-authority entries ("entry quota") for each of the 11Olympic events will be as per the table below.
  3. The number of athletes is: 18 from the host National Olympic Committee, plus 382 from other national authorities, for a total of 400.
  4. The ISAF may modify the number of athletes in a specific event, after the last valid qualifying event, in order to achieve the maximum number of athletes allowed by the IOC for sailing.

Critères de sélection pour l'équipe canadienne de voile

Le processus de candidature pour faire partie de l'équipe canadienne de voile 2014 

Criteres d'octroi de brevets de Sport Canada 2014-15

Systeme de qualification au championnat du monde end voile ISAF 2014 de Santander **nouveaux**

Qualification de jeux panamericains de 2015 **nouveaux**


Structure_de_léquipe_pour_2013_et_au-delà.pdf

Processus des appels d'athlètes

L'équipe canadienne de voile est choisi annuellement par les marins canadiens qui participent dans les événements olympiques et paralympiques. La séléctionn de l'équipe canadienne de voile est basé au dessus les résultats des championnats mondials et aussi les régates de qualification nationales.

Les événements importants pour les qualifications

Les épreuves de selections olympique et paralympique canadiennes de 2012 sont maintenant disponibles sur demande. Contactez l'equipe HP pour les détails.

Politique de nationalite du comite de developpement des athletes de l'ACY pour les grands Jeux et les epreuves ISAF

Les membres d'équipe canadienne de la voile

L'équipe canadienne de la voile est choisi chaque année des marins canadiens qui vont faire la concurrence aux événements olympiques et paralympiques. La séléction pour l'équipe canadienne de la voile est basé sur les résultates des championnats du monde, des championnats européens et les régates nationals pour la qualification.

Les onze événement olympiques sont: Neilpride RX:S homme and femme, Laser Radial femme, Finn homme, 470 homme, 470 femme, 49er,  Star, Laser, Match Racing femme. Les événements paralympiques sont the Sonar and 2.4m and SKUD-18.
Les membres d'équipe reçoivent l'entraînement et l'aide financière, et représente Canada dans les concurrences internationals et les jeux majeures (olympique, paralympique, pan américain et les jeux d'université).

2011 equipe canadienne de la voile

2010 equipe canadienne de la voile

2010 Canadian Sailing Team Status Members

2009 équipe canadienne de la voile

2009 le statut des members d'équipe canadienne de la voile

2008 équipe canadienne de la voile

Vidéos

vidéo de RCYC fond de collect équipe de voile

Esprit de Canada

Foire aux questions (FAQ)

Qu’est-ce que c’est la division d’équipe canadienne de voile?
Qu’est-ce que c’est CDO?
Qui sont les membres de CDO?
Qui sont les membres de personnel d'équipe canadienne de voile?
Comment est-ce que je peux qualifier pour l’équipe canadienne de voile et le carding de sport canada ?
Qu’est-ce que je reçevrai comme un athlète avec une carte ?
Comment sont « le financement du monde » et « le financement de bloque » calculent?
Quelles dépenses peuvent être réclamer contre le financement du monde et du bloque?
Quels types de Team Critères de sélection sont utilisés?
Quand est-ce que le critère par rapport à la sélection de l'équipe sera publier?

Qu’est-ce que c’est la division d’équipe canadienne de voile?

La division d’équipe canadienne de voile est responsable pour le développement et entretien des programmes de la voile d’haute performance qui s’assurera de meilleures performances du Canada au jeux olympiques et les compétitions internationals. La division opère au niveau de l’équipe nationale pour les jeux olympiques et jeux paralympiques, Pan am jeux, les championnats du monde olympique/paralympique/ISAF.

Retournez à la liste des questions

 

Qu’est-ce que c’est CDO?

« CDO » est le comité de développement olympique. C’est un comité des bénévoles responsable pour l’établissement des politiques et critère pour l’opération d’équipe canadienne de voile et la division d’équipe canadienne de voile.

Retournez à la liste des questions

 

Qui sont les membres de CDO?

VP d’équipe canadienne de voile
ODC Chairperson:
Phil Gow
Les membres du comité de développement olympique:

Frank McLaughlin
Quentin Pollock
Martin TenHove
Paul Davis

Oskar Johannson (Rep Athlète)

 

Retournez à la liste des questions

 

Qui sont les membres de personnel d'équipe canadienne de voile?

Directeur d'haute performance et entraîneur principal:
Coordinatrice d'haute performance:

Entraîneur d'équipe national:

Ken Dool
Colleen Coderre

Brian Todd

 

Retournez à la liste des questions

 

Comment est-ce que je peux qualifier pour l’équipe canadienne de voile et le carding de sport canada ?

Le 2008-2009 ECV Sport Canada Critère de Carding est maintenant disponible.
La liste des Régates nationales qualiféesest aussi maintenant disponible.

Retournez à la liste des questions

 

Qu’est-ce que je reçevrai comme un athlète avec une carte ?

Comme une membre avec une carte d’équipe canadienne de voile, vous allex recevoir l’accès aux suivants:

  1. la programme d’aide financière et les reçus de taxe
  2. le soutien direct d’ACY par le fondement bloque et le fondement du monde, ce soutien ne couvert pas le coût total de tout programme unique, mais plutôt aide à compenser les coûts associés à votre programme d’entraînement et de la concurrence.>
  3. accès au programme d'assurance bateau d’ACY
  4. Assistance de Sport Canada athlète- 1500 $ / mois pour les athlètes carte senior et 900 $ /mois pour les athlètes de carte de développement ou ceux brevetés au niveau de carte principal pour la première temps.
  5. accès pour les frais de scolarité et frais de scolarité différée programmes par l'entremise de Sport Canada.
  6. accès au soutien de coaching comme désigné/approuvé pour chaque classe par le directeur d’haut performance.
  7. aide à développer et plan d’entraînement annuel de surveillance.
  8. un voix à le conseil d’ACY, Comité de développement olympique et exécutif comité par un représentant athlète sélectionné par les membres de l'équipe.
  9. Un voix au Comité olympique canadien, les athlètes Can.
  10. correspondance par courriel, site-web et mail-outs concernant les activités de et la direction d’équipe canadienne de voile et l’association canadienne de yachting.
  11. Les services de l'un des trois désignés centres canadiens de sport (CB, L'Ontario, Atlantique)
  12. les avantages disponibles par athlètes CAN comme libre téléphone cellulaire et appelants plans de Bell mobilité et de service internet gratuit de

Retournez à la liste des questions

 

Comment sont « le financement du monde » et « le financement de bloque » calculent ?

Le financement du Monde: le soutien financier désigné par le ECV à chaque athlète, pour être utilisé exclusivement aux fins de qualification pour et/ou qui fréquentent les championnats du monde en la classe dans laquelle vous sont brevetés .

Le financement du bloque: le soutien financier désigné par le ECV à chaque athlète, pour être utilisé pour compenser les frais liés à tous les autres approuvé événements d’entraînement/de compétition.

Remboursement du financement des activités à l'extérieur de ces paramètres seulement se basera sur un accord approuvés au préalable avec le directeur d’haut performance.

Les allocations d'athlète sont basées sur l'ensemble budgétaire limites de l'association. Chaque programme / athlète reçoit des fonds basé sur les priorités définies par le Comité de développement olympique travaillant dans concert et dans les limites et les orientations de la revue canadienne de sport Panneau..

L'équipe est classé conformément à la structure de classement énoncée dans les critères de Carding annuel. Le classemend des athlètes au sein de niveau 1-3 attire du part de lion du financement d'ACY disponible tandis que ceux de niveau 4 et niveau de développement reçoivent beaucoup moins..

Un système similaire existe pour les athlètes paralympiques.

Retournez à la liste des questions

 

Quelles dépenses peuvent être réclamer contre le financement du monde et du bloque?

Les frais suivants peuvent être réclamés contre le financement du monde et du bloque avec les formulaires d'allocations : :

Voyage:  
Voyage par avion:
Bus/Train:
Ferry/Taxi:
Emprente d'automobile
Auto privé
Frais actuels de retour à taux d'économie, y compris de correspondance transport au sol. Les reçus originaux, coupons d'avion requis.
Frais actuel. Les reçus originiaux requis.
Frais actuel. Les reçus originiaux requis.
Frais actuel, inclus l'assurance de collision. Les reçus originiaux requis.
Un taux de 0,36 $ / km sera remboursé. Les reçus d'essence requis.
Un taux de 0,46 $ / km sera remboursé si remorquer. Les reçus d'essence requis.
Transport d'équipement:  
La cargaison de bateau: Frais actuel pour le conteneur/cargaison/prix de transport d'avion/douane .... Les reçus originaux requis.
Logement:  
Hôtel: Le plus economique que possible avec les reçus originaux. Hôtel/Môtel reçu requis, seulement la fiche de carte crédit n'est pas suffisant.
$13.50/jour sera rembourser sans les reçus.
Repas:
Petit déjeuner:
Déjeuner:
Dîner:
Pas de reçus requis.
$10.00/jour
$10.30/jour
$27.60/jour
Frais d'entrée: Les reçus sont requis pour les frais actuel d'entrée

 

Retournez à la liste des questions

 

Quels types de Team Critères de sélection sont utilisés?

Critère objectif est utilisés par le comité olympique de développement dans les décisions par rapport aux athlètes dans le domaines suivants:

  • Statut d'équipe nationale (i.e. sélection à l'équipe nationale pour le purpos de carding , le critère de carding est utilisée)
  • Majeures jeux équipes(e.g. l'équipe olympique, l'équipe paralympique, jeux d'équipe pan am et autre appropriée majeure jeux d'équipes)
  • ECV soutien financière
  1. Le financement de bloque et du monde basé sur le rang dedans l'équipe qu'est basé sur le statut de carding:
    Tiers 1-4 et athlètes de développement
     
  2. Le CDO tient le droit de subvenir l'aide financière pour les athlètes additionelles comme identifié par, mais pas par, mais pas restricté aux suivants:
    • &Artiste "elite" qui retourne suivant la retraite de la voile olympique
    • Athlètes de jeunes, le développement ayant démontré élite performance internationale au événements de groupe d'âge
    • Reconnu athlètes n'ayant pas atteint carding statut

Les zones ou la critère subjectif sera utiliser dans la séléction d'athlète

  • Événementsd’entraînement, sans limitation, camps et cliniques où l’entraînement« fermé » exigent nombres de limites (c'est-à-dire contrôle de qualité, organisation de la stipulation d'autorité, etc....)

Retournez à la liste des questions

 

Quand est-ce que le critère par rapport à la sélection de l'équipe sera publier?

Où le critère objectifs ci-dessus sont utilisés pour la sélection des athlètes pour la participation aux activités, le critères pour être utilisé sera publier en avance selon l'accord d'athlète.

Là où le critère subjectif est utilisée comme décrit ci-dessus, le délai sur lequel les athlètes sont évalués sera publier. Le subjectivité utilisée dans la sélection n'est pas réaliste définie, il devient aussi alors une mesure objective. Au lieu de cela, l'évaluation subjective CDO est basée sur l’avis d’entraîneur de ce qui est plus appropriée et fondamentalement sonore dans la réalisation des objectifs de l'association en considération des intérêts de l'athlète. Cette évaluation inclura mais n'est pas limité à: passé performance en entraînement et de la concurrence, estimation du potentiel des performances futures, chimie de l'équipe, valeur à long terme d’investissement de l'ACY et ainsi de suite.

Retournez à la liste des questions

Histoire de l'équipe de voile

En printemps de 1924, un group de marins de l’association du yachting compétitive de lac Ontario a décidé à tenir une concurrence spéciale. L’intention de cet événement était pour choisir un marin qui pourrait représenter Canada aux jeux olympiques en Paris cet été. C’était le commencement des efforts de Canada pour la voile aux jeux olympiques.

La voile avait été un parti officiel des concurrences olympiques depuis 1912, ce n’était qu’avant 1924 que Canada a entré une équipe. Sous les auspices du club du yachting royale de Toronto, un comité a tenu les processus dans les gris, encore-frigide eaux de lac Ontario. Les processus ont consisté de quatre séries avec dix compétiteurs de cinq clubs qui ont participé. Eventuellement, Norman Robertson de Hamilton a émergé pour gagner les finales et le droit à aller à Paris et représenter Canada dans la classe single-handed.

Ce juillet, en faisant la voile compétitive sur la Seine à Meulan, Robertson a fini en septième place de dix-sept nations dans chacun de deux séries qu’a formé la fondation de la concurrence. C’était un respectif premier sorti, mais pas surprisant, il a été éliminé de la dispute de médaille. Beaucoup plus important que son placement, c’était le fait que l’effort de Robertson a finalement brisé la glace et Canada avait officiellement entré le monde de la voile olympique.

Pendant que le nom Norman Robertson va toujours sorti dans les histoires du yachting canadien comme notre premier olympien de la voile, l’effort d’équipe première du Canada c’est les olympiques de 1932 en Los Angeles. C’était cette année que l’association canadienne du yachting (ACY) était fondée et, sous son inspiration, Canada a envoyé les équipages à faire concurrer dans les classes de six mètres, huit mètres, étoile et olympique monotype. Les flots dans ces années avant la guerre ont été plus petit que celles aujourd’hui et c’était seulement dans les classes monotype et étoile qu’un terrain vraiment international avaient faire concurrence. H.E. Wylie était le skipper étoile du Canada et Reg Dixon avait fait le single-handed snowbird dinghy. La placement de Wylie était la quatrième de sept bateaux et Dixon a placé cinquième de 11. Pour une association nouvelle, ces résultats ont été plus que simplement créditable.

Les olympiques de 1936, durant la situation sinistre du Berlin d’Hitler, aujourd’hui sont notable pour la grande spectacle de Jesse Owen qu’avait gagné trois médailles d’or dans les événements de piste et terrain. Dans la voile, la plus grandes flottes des bateaux à voiles jamais vu aux olympiques ont réunis au port de mer baltique de Kiel. L’étage était prêt pour quelques la présentation de yachtsmanship, mais malheureusement, comme avec d’autres événements, la voile a tombé au dispute et des conditions politiques acrimonieux plus élévés de la journée.

Les olympiques de 1948 en Torbay, Angleterre sont généralement considérés le premier fois où la voile vraiment a été réaliser comme un sport. C’était certainement vrai pour le Canada. Avec les leçons des années avant que la guerre missent dans le passé, l’équipe canadienne étaient préparé à donner son meilleur effort.

La voile dans les classes de firefly, étoile, et swallow, Paul McLaughlin, John Robertson et Bill Gooderham ont finis en cinquième, septième et huitième places, respectivement. Les flottes pour chaque classe étaient grandes et les rangs ont aidé à capturer le nouveau reconnaisance pour l’effort de voile canadien en Canada et à l’étranger.

Dans les deux olympiques après, Canada a continué une spectacle impressif et solide. Paul McLaughlin, qu’avait géré l’équipe en 1948, a mèné encore l’équipe avec une terminaison forte en 1952. En 1956, Bruce Kirby (plus tard désignera le Laser et Canada 1 & 2) dans la classe Finn et David Howard dans la classe Dragon, avait mèné Canada à une bonne terminaison en Melbourne, Australie. Pendant Canada a compété dans chaque olympiques successifs, l’équipe a appris plus et plus sur les avantages pratiques d’équipage différente, le gérant approprié et l’entraînement.

La voile canadienne et l’ACY ont toujours eu le gagnant des médailles olympiques comme leur but primaire, ils ont aussi placé importance sur la participation dans nombreux régates internationales qu’ont avancé chaque jeux olympiques. Ces régates ont servi comme un façon de choisir les meilleurs équipages pour l’équipe compétitive des olympiques et ont permis les équipages à aiguiser leurs habilités compétitives contre les autres marins mondials. En 1959, la voile canadienne a reçu une grande stimulant quand Walter Windyer de Toronto a gagné les championnats du monde de dragon en Danemark. C’était un accomplissement qu’a ajouté aux réussites fameux pour Canada dans les jeux olympiques de 1960. Malheureusement, Windyer a tombé malade jusqu’avant le régate en Italie et n’était pas capable à faire concurrence. Plus tard, il était mort et bien que, son place sur l’équipe était rempli admirablement par Sandy McDonald qu’a terminé en cinquième place de 27 pay ; la perte à l’équipe et à la monde de voile généralement étaient en contact. Cette inspiration du succès de Windyer avait mèné à la élévement d’encouragement pour les marins canadiens au Canada.

Sur le front olympique, les médailles sont insaisissable malgré les efforts continués par les équipages canadiennes. Au olympiques de 1964 en Tokyo, Sandy McDonald qu’a fait la voile dans la classe 5.5 mètre skippered sa équipage au septième place pour terminer. Les jeux de Tokyo a aussi vu le premier acte de présence olympique de Dave Miller de Vancouver dans la classe d’étoile. Miller est aussi placé en septième dans sa classe, mais cette terminaison était une prelude au plus grande accomplissement dans les années de futur.

Aux olympiques de 1968 en Mexico, Canada est arrivé pour leur premier fois avec une différente équipage, personnel et les bateaux extras- les choses que l’équipe avait besoin pour rester sur par avec les autres pays. Les résultats ont été indicatif du plus forte accent sur l’organisation et préparations de technique : Steve Tupper de Vancouver avait gagné 4ième place dans la classe dragon, Roger Green a fait un fort spectacle dans le Flying Dutchman et Stan Leibel a eu 6ième place dans la classe 5.5 mètre. Tout pendant, l’équipe canadienne de voile avait fait concurrence au niveau international ; l’ACY avait travaillé en arrière de la scène pour créer une programme nationale de voile aux clubs de yachting au travers le pays, en développant le (talent) des jeunes et encourager l’agrandissement du sport. En 1972, Dave Miller, le marin prometteur de Vancouver, avec Paul Cote et John Ekels ont gagné la première médaille olympique pour le Canada. Avec leur médaille bronze, la voile canadienne s’est vraiment mit sur la scène internationale. Pendant l’équipe a échoué à répéter le spectacle qu’a gagné une médaille de Miller aux jeux Montréal en 1976, l’équipe a quand même fini avec un bel effort contre la compétition dure.

Avec le boycott de Canada aux olympiques 1980 dans l’Union Soviétique, ce n’était pas que 1984 que les équipages canadiennes ont compété encore aux olympiques. En Los Angeles, l’équipe avait eu son meilleur spectacle olympique – trois médailles dans sept classes. Terry McLaughlin et Evert Bastet ont gagné la première médaille d’argent pour le Canada dans la classe de Flying Dutchman, pendant que leurs membres d’équipe Terry Neilson et Hans Fogh, Steve Calder et John Kerr de Toronto, ont gagné les médailles bronze dans les classes Finn et Soling.

En 1988, les régates de l’olympique ont lieu en Prussan, Corée. Les conditions de voile ont été vraiment difficiles. Canada a eu 4ième place de 61 pays et était seulement un des six sports qu’a capturé une médaille pour le Canada. La médaille bronze était gagné par Frank McLaughlin et John Millen dans la class Flying Dutchman. Une autre belle gloire pour l’équipe olympique de Canada était le fier et une prouesse héroïque de Lawrence Lemieux, le marin Finn. Son acte de sauver un marin avec un handicap pendant la course olympique dans laquelle il a été dans la 2ième place avait amèné beaucoup du fierté et digne à l’équipe. Lawrence a reçu une médaille olympique pour son héroïsme de ses actions.

Les jeux de Barcelona en 1992 a commencé avec 2 disastres pour l’équipe canadienne. Premièrement, Murray McCaig, un jeune windsurfer de Manitoba, était frappé par une automobile policière pendant faisant le bicyclette à travers la village olympique le jour avant la première course. La blessure de Murray l’eliminé du compétition olympique. Alors, le 2-fois Finn champion du monde, Hank Lammens, était disqualifié d’une course qu’il avait déjà gagné, parce que son (life jacket) avait mystérieusement disparu de son bateau durant l’inspection avant la course. Ross Macdonald et Eric Jespersen du club de yachting Royal Vancouver triomphaient tous ces distractions pour gagner la médaille bronze pour le Canada dans la classe étoile. Macdonald et Jespersen ont établi le « best-ever » spectacle pour l’équipe canadienne dans cette classe. L’équipe tornade de David Sweeny et Kevin Smith du club de yachting Royal Canadien ont aussi établi un « best-ever » spectacle avec le 5ième place. Canada a placé 7ième pays dans le rang des médailles et 10ième dans les « top » huit rang.

Les régates olympiques de 1996 en Savannah était un test d’endurance pour tous, avec le vent léger et les orages qu’ont crée des conditions difficiles. L’équipe canadien avec 10 classes pour les olympiques et 1 pour les paralympiques ont vu quelques résultats excellents avec les athlètes qu’ont gagné 5 courses de 10 événements et quelques déceptions massives avec les canadiens qu’étaient disqualifié 2 fois de ces gagnes. L’équipe Soling de Bill Abbott, Joanne Abbott et Brad Boston, qualifiant pour la course de Match avec un fini en 4ième place dans la course flotte et finissant en 8ième place, réussite était le meilleur spectacle. Richard Clarke, de classe Finn et Penny Dvis/Leigh Andrew, de classe 470 ont deux finis 9ième. L’événement paralympique était un grand succès pour les marins avec un handicap, et spécialement pour le Canada, avec notre équipe Sonar avec helmsman David Cook qu’a gagné la médaille d’argent.

Les régates des olympiques de 2000 en Sydney ont vu de fière compétition dans toutes les classes. Les marins canadiens ont rencontrés le standard des qualifications à compéter dans 6 de 11 classes, aussi les deux classes paralympiques. Les highlights de Canada étaient les finis de Ross Macdonald et Kaj Bjorn dans la classe étoile, et Beth Calkin’s 11ième place dans la classe européen.

Les régates des olympiques de 2004 en Athènes, Grèce, était une célébration spectaculaire pour les jeux olympiques modernes. Les eaux de l’Agean Saronikos Gulf ont donné une venue fantastique pour la régate. Avec le Parthénon qu'était visible dans la distance, Canada a encore gagné victorieusement une médaille d’argent dans la classe d’étoile par Ross MacDonald et Mike Wolfs.

L’équipe olympique de 2004 était en générale très jeune et la plupart des athlètes ont continué à campaigner pour les jeux en 2008. Ces efforts sont déjà visibles avec les résultats qu’improuvé et presque chaque classe a un canadien dans les 10 meilleurs rangs des listes de rangs mondial d’ISAF.

Le quadriennal passé a vu un sport qu’a sauté un géant saut dans la direction de professionnalisme, avec la plus nombreuses gagnants des médailles qui sont les athlètes en plein-temps, qui se dédier complètes en plein-temps, qui se dédier complètement dans leurs carrières athlétique de la voile. Si Canada sera à ganger, on devra travailler forte pour améliorer nos services d’entraînement et le soutien financier pours nos athlètes, durant l’entretien l’esprit et dédication qu’ont encourager les résultats excellents de la passé.

L’équipe canadien de la voile représente un triomphe du talent, persévérance et dédication que tous canadiens peuvent être fiers. Ça fait longtemps depuis l’effort de Norm Robertson dans 1924, et avec les olympiques presque arrivé, le futur regarde beaucoup plus meilleur. Avec pas seulement le vent, mais l’esprit du pays qui les soutiennent, l’équipe présent peut ajouter le lustre et la distinction d’une tradition national de sport.

Cliquez ici pour une liste de tous les olympiens canadiens de la voile

Membres

Membres

World Youth Team 2008

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Class Athlete ISAF
Sailor
Province Club
Laser Robert Davis ON KYC
Laser Radial Isabella Bertold BC RVYC
29er Helm Alanna Foscarini ON NYC
29er Crew Alison Ludzki ON NYC
29er Helm Eric Chouinard QC RSLYC
29er Crew Alex Chouinard QC RSLYC
Multi Hull Helm Nick Schwenger ON BSBC
Multi Hull Crew Amy McNeill ON EYC
Team Leader Tine Moberg-Parker BC  
Coach Matthieu Dubreucq QC  

 

For any corrections or updates, please contact WebMaster

Sport Canada PAA

Les politiques et procédures du Programme d'aide aux athlètes (PAA) sont en cours de révision. Dès que les nouvelles versions seront disponibles, elles seront affichées sur le site Internet de Sport Canada. Pour toutes questions sur le Programme, veuillez communiquer avec Bob Price, gestionnaire du PAA, au (819) 956-8027 ou à .

Équipes nationales

 

Équipe 2008

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Click on the name of the athlete or their picture to view their biography


Male Singlehanded

Robert Davis Evert McLaughlin
Goeff Abel Geoff Abel Greg Clunies Greg Clunies
Andy Wong Andy Wong Oliver Darroch Oliver Darroch



Female Singlehanded

No Picture Julia Bailey Ingrid Merry Ingrid Merry
Caroline Morgan Caroline Morgan Vanessa Dallaire-Lagace Vanessa Dallaire-Lagacé
Isabella Bertold Isabella Bertold Joanne Prokop Joanne Prokop



Male Doublehanded

 

Peter Soosalu Peter Soosalu Jonathan Reid Jonathan Reid
Teddy Skiffington Teddy Skiffington    



Female Doublehanded

 

Alanna Foscarini Alison Ludzki
Dana Archibald Karen Filbee-Dexter



Hobie 16

 

Mark Patakay Mark Pataky Jon Scott
Nicolas Schwenger Nicholas Schwenger William Schwenger William Schwenger



RS:X

 

David Hayes

Les resources

Cette page était créé pour vous aider, l’athlète, rencontre les dates limites pour les applications, pour augmenter la conscience de quelles occasions du financement sont disponibles et pour vous donner des utiles liens et information.

Le manuel pour l’athlète d’équipe canadien de la voile est maintenant disponible sur CD. SVP contactez  pour une copie.

SVP envoyer des liens ou informations que vous voulez voir ici à .

Les formulaires d’applications et les dates limites

CST Application janvier 2010
CST Athlete Quarterly Reports le 1er mars, le 1er juin, le 1er septembre& le 1er décembre

Les occasions du financement

CYA Financial Assistance Policy (FAP)
Fonds d'athlètes amateurs Équipe Groupe Investors
Fonds d'excellence de COC

Liens

National Sailing Sport Centre Ontario 

Tous les autres liens sont disponibles dans le manuel d’athlète.

 

La programme d'aide financière

link_to /fr/about/bylaws_and_policies/policies/financial_assistance_program

Éthique

Le règlement 2001 de l'ISAF a pris effet le 1er janvier 2001. À sa réunion semestrielle des 5 et 6 mai, l'ISAF a entériné les modifications proposées au code d'admissibilité (Eligibility Code) et au code relatif à l'inconduite des représentants de l'ISAF (Code concerning Misconduct of ISAF Representatives). Ces modifications ont pris effet dès leur approbation. De plus, le règlement tout entier a été refondu afin qu'il soit plus convivial.

Les coordonnées du Centre canadien pour l'éthique dans le sport sont http://www.cces.ca/. Il est important que tous les athlètes consultent attentivement ce site afin de s'assurer que les médicaments, les suppléments et autres utilisés sont légaux dans le domaine sportif. Dans le doute, communiquez avec l'ACY à .

Antidopage
Voile Canada adopte les principes de la politique canadienne de 2011 contre le dopage dans le sport. Il en va de la responsabilité de chaque navigateur/athlète de se familiariser avec cette politique et d'en comprendre les conséquences.
Selon leur statut, les athlètes pourront être dans l'obligation de se soumettre à des tests lors des compétitions et en dehors des compétitions. Voile Canada appuie les mesures adoptées par Sport Canada et ses représentants ainsi que par l'ISAF et ses agents dans le combat contre le dopage dans le sport.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les règlements antidopage en vigueur, veuillez consulter http://www.sailing.org/anti-doping.php .

Liste des substances interdites 2007 :
http://www.wada-ama.org/rtecontent/document/2007_List_En.pdf

Membres de l'équipe canadienne de voile junior

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.
text goes in here

Youth

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

Canadian youth are encouraged to pursue goals in the sport of sailing as early as possible. With many junior programs starting for children as young as 6 years of age - there is never an age that is "too young" to get involved!

How to get started?

Click here to find a club in your area CYA Clubs

Youth Sailing Team members

See who is on the Youth Sailing Team and the Youth World Sailnig Team this year and in the past years

Youth sailing Team qualifiers and criteria?

2009 Canadian Youth Sailing Team Qualification Criteria

Sailing Links of Interest

CYA Fitness Field Test

Mentoring sailing

National Sport Center Background

CYA Events

High School Sailing

Lexicon with English and French Sailing Terms

Ontario Sailing Team Advanced Laser Rigging Guide

Info on Disciplinary Guidelines...

Youth Code of Conduct

Coaches Code of Conduct

Let's Get Moving Campaign!

There are many individuals in Canada concerned about dangerous trends such as childhood obesity, the elimination of physical education in schools, the increase in violent crimes among youth, and the lack of affordable and accessible recreation and sport opportunities. The Canadian Professional Coaches Association (CPCA) is seeking support for a very important initiative that focuses on working together to improve the health and well-being of Canadian children and youth. In consultation with leaders from the health, education, recreation, and sport sectors, CPCA has developed the following global position statement as a focal point for Let's Get Moving campaign.

Happy sailing and see you out on the water!

Olympic and Paralympic Classes

 

La Fédération internationale voile (ISAF) a retenu neuf classes monotypes pour les onze épreuves de voile olympiques disputées sur les eaux de Qingdao, en Chine, à l’occasion des Jeux olympiques de 2008.

Support olympique
Epreuve
Discipline
Dériveur solitaire féminin
Course en flotte
Dériveur solitaire mixte
Course en flotte
470 masculin
Dériveur double masculin
Course en flotte
470 féminin
Dériveur double féminin
Course en flotte
Dériveur double mixte haute performance
Course en flotte
Dériveur solitaire masculin
Course en flotte
NeilPryde RS:X Masculin
Planche à voile masculine
Course en flotte
Planche à voile féminine
Course en flotte
Quillard double masculin
Course en flotte
Multicoque double mixte
Course en flotte
Quillard triple féminin
Course en flotte

 
Laser Radial (dériveur solitaire féminin) 
À l’origine, le Laser Radial a été conçu comme plateforme pour l’entraînement ou l’initiation au Laser. Mais comme on trouve le Radial en grands nombres dans les pays émergents, la Fédération internationale de voile l’a désigné série olympique dans la classe solitaire féminine à partir de 2008 afin d’augmenter la participation de ces pays aux Jeux.
Visitez le site Web de l’Association internationale de Laser au www.laserinternational.org ou celui de l’Association nord-américaine au www.laser.org.

 
Finn (dériveur solitaire mixte) 
 
Sophistiqué, performant et adaptable au style individuel du barreur, le Finn compte parmi les grands bateaux du monde nautique. Naviguer un Finn exige un effort physique et une concentration énorme, une combinaison qui distingue ce dériveur solitaire de toutes les autres classes. En Finn, ce sont les habiletés du navigateur qui font la différence.
Les navigateurs en Finn sont typiquement costauds, en forme et capables d’endurer de longs efforts physiques et mentaux. Ils mesurent en moyenne six pieds, pèsent plus de 190 livres et sont exceptionnellement robustes. Les coureurs s’entraînent fort et sont reconnus comme des athlètes polyvalents qui possèdent de solides compétences en voile.
Muni d’une voile ajustable de 115 pieds carrés dont la forme agit directement sur la vitesse et la performance du bateau, le Finn est une embarcation nerveuse qu’on ne parvient jamais à maîtriser parfaitement : malgré des années d’expérience, ses adeptes trouveront toujours une nuance tactique ou une subtilité dans les réglages à améliorer. Ce qui fait du Finn un bateau qu’on adopte pour la vie.
Conçu par le navigateur suédois Rickard Sarby en 1949, le Finn a remporté un concours de design organisé pour élire le dériveur solitaire des Jeux olympiques de Helsinki en 1952. Très exigeant à manœuvrer, le Finn a rapidement attiré de nombreux concurrents et demeurent aujourd’hui la plus ancienne classe olympique permanente. Plus de 12 000 unités ont été construites à ce jour et au moins 65 pays comptent une flotte active.
Visitez le site Web de l’Association internationale de Finn au www.finnclass.org.

 
470 (dériveur double masculin et féminin)
L’essence même du dériveur, le 470 est apprécié des navigateurs de tout âge et de tous les niveaux. Dessiné en 1963 par l’architecte français André Cornu, ce dériveur double moderne, sportif et accessible à tous a grandement contribué à la croissance du sport dans les années 60 et 70. Série olympique depuis 1976, le 470 compte aujourd’hui plus de 30 000 adeptes dans 42 pays. Sa popularité est telle que son championnat du monde annuel est considéré comme l’un des principaux rendez-vous du circuit international.
Léger et étroit, le 470 répond instantanément aux mouvements du corps, ce qui rend le travail d’équipe essentiel. Le barreur est généralement petit et léger (de 5'5" à 5'10" et de de 125 à 140 lb), tandis que l’équipier est typiquement léger mais grand (5'10" à 6'2" et de 135 à 150 lb). Le gabarit de l’équipier permet de maximiser le couple de rappel pour garder le bateau à plat dans toutes les conditions.
C’est en 470 que les femmes ont participé pour la première fois aux épreuves de voile olympiques, en 1988, édition remportée par les États-Unis. En raison de sa légèreté, sa maniabilité et le faible poids de l’équipage, le 470 convient particulièrement aux épreuves pour femmes.
Visitez le site Web de l’Association internationale de 470 au www.470.org.
 
49er (dériveur double mixte haute performance)             
Ce skiff de 16 pieds à double trapèze de conception australienne est un véritable exploit de la technologie. Doté d’une surface de voilure énorme par rapport à la taille de la coque (639 pi2) et d’ailes repliables de 9 pieds permettant à l’équipage de maximiser son couple de rappel, le 49er peut aller plus vite que la vitesse du vent. Construit en fibre de verre et en carbone, un 49er complètement gréé pèse à peine 275 lb. Peut-être davantage que sur tous les autres supports olympiques, la synergie entre barreur et équipier à bord d’un 49er est essentielle : aux vitesses qu’il atteint, le moindre faux pas peut le faire chavirer. Une machine de course idéale pour les accrocs de vitesse et de sensations fortes. Visitez le site Web de l’Association internationale de 49er au www.49er.org.
 
Laser (dériveur solitaire masculin)
Le Laser est le dériveur solitaire de course le plus répandu au monde. Avec plus de 150 000 adeptes dans 85 pays, le Laser a motivé plus de gens à exceller en voile, toutes catégories d’âge confondues, que tout autre bateau dans l’histoire du sport. Rapide, nerveux et léger, il peut être transporté sur le toit d’une voiture et nécessite un entretien minimal. De plus, les navigateurs en Laser peuvent choisir entre plus de mille régates organisées annuellement par l’Association internationale de Laser. Conçu par le Canadien Bruce Kirby en 1969, le Laser a gagné en popularitépendant une période d’effervescence pour la voile de plaisance, mais a su survivre des moments plus difficiles pour atteindre sa cote de popularité actuelle. Presque tous les navigateurs sont passés par cette classe au moins une fois dans leur carrière et bien nombreux sont ceux qui retournent au Laser, ne serait-ce qu’occasionnellement. Bien que le Laser existe en trois déclinaisons de gréements destinées à satisfaire les barreurs de tous les poids et niveaux, c’est le Laser International qui a été admis aux Jeux olympiques en 1996. Avec une voilure de 76 pi2 et une coque de 13’11”, le Laser International est l’embarcation idéale pour les navigateurs de 150 à 180 livres. Visitez le site Web de l’Association internationale de Laser au www.laserinternational.org ou celui de l’Association nord-américaine au www.laser.org.
 
NeilPryde RS:X (planche à voile masculine et féminine)
La planche à voile est l’engin à voile monocoque le plus rapide au monde. On estime qu’il y a plus de planches à voile à l’échelle du globe que tous les autres voiliers réunis. Et grâce à leur petite taille, bas prix, facilité de transport et les sensations qu’elles procurent, leur popularité ne cesse de croître.Série olympique depuis 1984, les épreuves de planche à voile ont d’abord été disputées à bord du modèle Lechner II, y compris la première épreuve féminine en 1992. Le Mistral a remplacé le Lechner en 1996 puis, en 2005, le NeilPride RS:X est devenu la nouvelle classe olympique en vue des Jeux de 2008 à Pékin. Les véliplanchistes sont d’excellents athlètes et navigateurs. Les meilleurs sont grands, minces et agiles. Naviguant debout, ils sollicitent énormément le haut du corps pour soutenir et contrôler leur embarcation. Les véliplanchistes comptent d’ailleurs parmi les athlètes les plus en forme aux Jeux olympiques, les exigences cardiovasculaires de la planche à voile s’apparentant à celles du marathon. Star (Quillard double masculin)     
Visitez le site Web de l’Association internationale de planche à voile au www.internationalwindsurfing.com.
  
Star (Quillard double masculin)
Comptant parmi les voiliers les plus exigeants sur les plans technique et tactique, mais aussi parmi les plus excitants à naviguer, le Star est depuis 1932 le quillard olympique à deux équipiers. Il a été remplacé par le Tempest uniquement aux Jeux de 1976.
Dessiné en 1910 par l’Américain Francis Sweisguth, le Star est une extrapolation du « Bug », un petit quillard de 18 pieds populaire à l’époque qu’on souhaitait plus grand, plus sec et plus confortable. Premier monotype de l’histoire, le Star a révolutionné les règles de course et de construction. La coque en fibre de verre dessinée par Sweisguth, une merveille d’ingénierie, a résisté à l’épreuve du temps et l’émergence de nouvelles technologies pour demeurer à l’avant-plan du circuit international de compétition.
En constante évolution, le Star a toujours été à la pointe du progrès notamment dans l’accastillage et un vrai « bateau laboratoire » où des découvertes essentielles pour la voile moderne ont été expérimentées. Régies par une association internationale bien établie, plus de 2 000 Star régatent régulièrement dans plus de 170 flottes partout au monde. Dotée d’une énorme voilure de 285 pieds carrés, d’une longue bôme et d’une flottaison étroite, le Star est très sportif, surtout dans la brise. Le barreur et l’équipier doivent être costauds (poids moyen combiné de 420 lb), en forme et très forts. On reconnaît les champions du monde de Star par l’étoile d’or qu’arbore en permanence leur grand-voile.
Visitez le site Web de l’Association internationale de Star à www.starclass.org.
 
Tornado (multicoque double mixte)
Avec une vitesse moyenne de 15 à 20 nœuds et une vitesse de pointe de 30 nœuds, le Tornado est le bateau olympique le plus rapide. Il doit sa vitesse à sa coque de 20 pieds en forme de couteau, sa grande voilure et sa légèreté. Sa voilure de 49 m2 lui procure également un pouvoir d’accélération impressionnant.
Les navigateurs doivent appliquer des notions d’aérodynamique pour contrôler le comportement nerveux du bateau dans le vent et les vagues. La vitesse incroyable du catamaran et sa propension au dessalage leur ont d’ailleurs valu une réputation de casse-cou.
Conçu en 1966 en Angleterre spécifiquement pour les Olympiques, le Tornado a fait son entrée aux Jeux en 1976. Depuis, le Tornado est un chantier technologique permanent : les techniques de construction, le plan de voilure et la forme de la coque ont tous subi des améliorations afin d’accroître la vitesse du bateau. La simplicité de sa conception et ses qualités de navigation en font une machine de course à la fois exigeante et spectaculaire. Plus de 1 300 unités naviguent dans le monde.
Visitez le site Web de l’Association internationale de Tornado à www.tornado.org.
 
Yngling (quillard triple féminin)
Le Yngling, prononcé « ing-ling », est un quillard de sport à trois équipiers, de série internationale, promu série olympique féminine à trois équipières à Athènes en 2004. Le Norvégien Jan H. Linge a conçu ce petit quillard pour son fils, alors âgé de 14 ans, en 1967, juste après les essais de sélection olympique qui avaient vu la victoire de son Soling. Le choix du nom vient du mot norvégien Yngling, qui veut dire « jeune », ou « junior ». Même si des similitudes existent entre les deux bateaux, le Yngling n’est pas, contrairement à ce que plusieurs semblent le croire, une version réduite du Soling. Plus large, de proportions différentes et doté d’un franc-bord plus élevé, le Yngling est plus petit, plus lent, plus léger et plus facile à manœuvrer.
Conçu pour un équipage de trois dont le poids combiné se situe idéalement entre 400 et 500 lb, le Yngling convient à des personnes de taille moyenne, ce qui a favorisé sa sélection comme quillard olympique féminin. À plus de 50 000 $ y compris les voiles, le Yngling est un bateau très dispendieux. Plus de 4 000 unités naviguent dans le monde.
Visitez le site Web de l’Association internationale de Yngling au www.yngling.org.
 
*Merci à l'association des Etats-Unis

FAQ

Désolé, la version française de cette page n'est pas encore disponible.

What is the Canadian Sailing Team Division?
What is the ADC?
Who are the members of the ADC?
Who are the Staff members of the Canadian Sailing Team?
How do I qualify for the Canadian Sailing Team and Sport Canada Carding?
What do I receive as a carded athlete?
How are "Worlds Funding" and "Block Funding" calculated?
What Expenses can be claimed against World and Block Funding Allocations?
What types of Team Selection Criteria are utilized?
When will criteria relative to team selection be published?

What is the Canadian Sailing Team Division?

The Canadian Sailing Team Division is responsible for the development and maintenance of the high performance sailing programs that will ensure Canada’s best performance at the Olympic Games and international competitions. The division operates at the national team level for Olympic and Paralympic Games, Pan Am Games and Olympic/Paralympic/ISAF World Championships.

Back to list of questions


 

What is the ADC?

The “ADC” is the Athlete Development Committee. The volunteer based committee responsible for establishing policy and criteria for the operation of the National Team Programs.

Back to list of questions


 

Who are the members of the ADC?

ADC Chairperson: Phil Gow
Athlete Development Committee Members:

Frank McLaughlin
Tine Moberg-Parker
Quentin Pollock
Martin Tenhove 

Paul Davis
Oskar Johannson (Athlete Rep)


 

Back to list of questions


 

Who are the Staff members of the Canadian Sailing Team?

High Performance Director:
High Performance Coordinator:

National Team Coach:
 

Ken Dool
Colleen Coderre

Brian Todd


 

Back to list of questions


 

How do I qualify for the Canadian Sailing Team and Sport Canada Carding?

Visit http://www.sailing.ca/teams/canadian_sailing_team/selection_criteria/ for qualification criteria.

Back to list of questions


 

What do I receive as a carded athlete?

As a carded member of the Canadian sailing team you receive access to the following:

  1. Financial Assistance Program and Tax Receipting
  2. Direct Financial Support from CYA via Block Funding and Worlds Funding, this support does not cover the total costs of any single program but rather helps offset costs associated with your training and competition program.
  3. Access to CYA boat insurance program.
  4. Sport Canada Athlete Assistance - $1500/month for Senior Card athletes and $900/month for Development Card Athletes or those carded at Senior Card level for first time.
  5. Access to tuition and deferred tuition programs through Sport Canada.
  6. Access to coaching support as designated/approved for each class by the High Performance Director
  7. Assistance in developing and monitoring annual training plan.
  8. Voice at the CYA Board Directors, Athlete Development Committee and Executive Committee via athlete representative as selected by team members.
  9. Voice at Canadian Olympic Committee, Athletes Can.
  10. Correspondence via email, web-site and mail-outs regarding activities and direction of the Canadian Sailing Team and the Canadian Yachting Association.
  11. Services of one of the Canadian Sport Centres.
  12. The benefits available through Athletes Can such as free cell phone and calling plans from Bell Mobility and free internet service from

Back to list of questions


 

How are "Worlds Funding" and "Block Funding" calculated?

Worlds Funding: Financial support designated by the CST to each athlete, to be used exclusively for the purpose of qualifying for and/or attending the World Championships in the class in which you are carded.

Block Funding: Financial support designated by the CST to each athlete, to be used to offset costs related to all other approved training/competitive events.

Reimbursement of funding for activities outside these parameters will only be based on a pre-approved agreement with the High Performance Director.

The athlete allocations are based on the overall budgetary limits of the association.  Each Program / Athlete receives funding based on the priorities set out by the Olympic Development Committee working in conjunction and within the limits and directions of the Canadian Sport Review Panel.

The team is ranked according to the ranking structure set out in the annual Carding Criteria.  Athletes ranking within tier 1-3 attract the lion’s share of the available CYA funding while those in tier 4 and development level receive significantly less.

A similar system exists for paralympic athletes. 

Back to list of questions


 

What Expenses can be claimed against World and Block Funding Allocations?

The following expenses can be claimed against World or Block funding allocation forms:

Travel:  
Air Travel:
Bus/Train:
Ferry/Taxi:
Car Rental
Private Auto
Actual return costs up to economy rates including connecting ground transportation. Original receipts, air coupons required.
Actual costs. Original receipts required.
Actual costs. Original receipts required.
Actual cost, including collision insurance. Original receipts required.
A rate of $0.36/km will be reimbursed. Gasoline receipts required.
A rate of $0.46/km will be reimbursed if towing. Gasoline receipts required.
Equipment Transport:  
Boat Shipment: Actual costs for container/shipping/airfreight/customs .... Original receipts required.
Accommodation:  
Hotel: Most economical possible with original receipts. Hotel/Motel receipt is required, credit card slip only is not sufficient.
$13.50/day will be reimbursed without receipts.
Meals:
Breakfast:
Lunch:
Dinner:
no receipts are required.
$10.00/day
$10.30/day
$27.60/day
Entry Fee: Receipt required for actual entry costs.


 

Back to list of questions


 

What types of Team Selection Criteria are utilized?

Objective Criteria will be utilized by the Olympic Development Committee in decisions relative to athletes in the following areas:

  • National Team Status (i.e. selection to National Team for carding purposes, carding criteria is utilized)
  • Major Games Teams (e.g. Olympic Team, Paralympic Team, Pan American Games Team and other appropriate "Major Games" Teams)
  • CST Financial Support
  1. Block funding and Worlds blocks based on rank within team which is based on Carding Status:
    Tiers 1-4 and Development Athletes
     
  2. The ODC reserves the right to provide financial assistance to additional athletes as identified by, but not restricted to, the following:
    • "Elite" performers returning following "retirement" from Olympic Class sailing
    • Youth/Development athletes having demonstrated elite international performance at age group events
    • Recognized athletes’ having not achieved carding status

Areas where subjective criteria will be used in selecting athletes:

  • Training events, not limited to camps and clinics where "closed" training events require number limits (i.e. quality control, organizing authority stipulation, etc...)

Back to list of questions


 

When will criteria relative to team selection be published?

Where objective criteria as outlined above are utilized for selecting athletes for participation in activities, the criteria to be used will be published in advance as per the Athlete Agreement.

Where subjective criteria are utilized as outlined above, the time frame over which athletes are evaluated will be published. The subjectivity used in selection is not realistically defined, as then it becomes an objective measure. Instead the ODC subjective evaluation is based on coach opinion of what is most appropriate and fundamentally sound in achieving the goals of the association in consideration of athlete interests. This evaluation will include but is not limited to: past performance in training and competition, estimation of future performance potential, team chemistry, value of long term CYA investment and so on.

Back to list of questions

Équipe canadienne de voile

Chaque année, plus de 45 athlètes, régatant dans une des 13 classes olympiques ou paralympiques de voilier/planche, se qualifient pour l'équipe canadienne de voile, à des régates de qualification ou au championnat du monde. Les juniors (18 ans et moins) s'efforcent de se mériter une place dans l'équipe de voile junior au championnat canadien junior. Vous trouverez dans les pages qui suivent ce qu'il faut faire pour réussir dans les régates, juniors et olympiques, des informations sur la prévention du dopage, etc.

Membres de l'équipe junior et Olympique/Paralympique Canadien

Chemin national d'equipe  **Nouveaux**

Régates nationales de qualification pour les classes Olympiques et Paralympiques

Critères de sélection de l'équipe du Canada

Classes olympiques et paralympiques

Supporteur de l'ECV

Éthique