vendredi, le 31 juillet, 2009

Comme l'étéThe Telegram - 30/07/09 

Les jeux canadiens d’été 2009 Rebecca Pouvoir entraînera des athlètes de Terre-Neuve et Labrador à la cérémonie d'ouverture

KENN OLIVER
The Telegram

Quand contingent de Terre-Neuve et du Labrador fait son entrée à l'ouverture cérémonies des jeux canadiens d’été 2009 à Charlottetown, Î.-P.-É., le prochain mois, il sera le visage souriant de marin Becky Power menant à la manière.

Natif de Saint-Jean a été annoncé que les cérémonies d'ouverture de la province porteur du drapeau à un rassemblement tenue à la PowerPlex (Terre-Neuve et Labrador Sports Centre) sur le chemin Crosbie mercredi soir.

« Je pensais jamais que cela se passerait en fait, » a témoigné Power. « Il y a tellement de grands athlètes là-bas et ils ont décidé de me choisir. Je suis vraiment honorée, tellement heureux d'être sélectionné ».

Ce sera le deuxième voyage en jeux du Canada pour Power, qui deviendront 19 pendant les jeux. En 2005, elle a représenté la province de Regina, où elle vint sixième dans la classe single-handed byte.

« J'étais en deuxième et troisième pendant un certain temps, mais j’ai ralenti parce que j'ai eu des problèmes avec mon bateau," dit Power en rappelant ses expériences de quatre années passées aux jeux canadiens.

Power ne se senti pas du pression pour la médaille de le Île-du-Prince-Édouard et de donner la province un fin podium en trois jeux d'été - en 2001 à London, Ontario, Jonathan et Justin Ladha étaient troisième, suivie par une autre peformance du médaille de bronze par Ladha et Daniel Inkpen en 2005.

« Mais je l'espère que nous allons une autre médaille cette fois, » a déclaré Power, qui études à l'Université de Colombie Britannique-lors de l’entraînement avec le Royal Yacht Club de Victoria.

« Il va définitivement être difficile car il y beaucoup de très bons concurrents dans ma classe. Mais je ne veux pas mettre trop d'attentes sur moi-même. Mon objectif principal est de naviguer bien, et j'espère que les résultats seront suivez. »

Power sera parmi les quelque 400 athlètes de Terre-Neuve et Labrador qui sera en concurrence dans les deux semaines des jeux de le Île-du-Prince-Édouard, 15-29 août

L'équipe de Terre-Neuve et Labrador chef de mission Clayton Welshe de Grand Banque se sent il y a eu un changement d'attitude parmi les athlètes de la province, équipes, les entraîneurs et personnel de mission - n'est plus nous sentez-vous mitigées pour le reste de la pays.

Il a soutenu « C'est ce que nous avons passe pour nous, ». « Beaucoup d’elles ont vu le succès de beaucoup de nos équipes ont eu et eux-mêmes, ils savent qu'ils peuvent concurrencer les autres provinces. »

« Le temps, lorsque nous aller et faisons la concurrence sur le continent et revenir avec des excuses de raison pour laquelle nous n'avons pas gagné, ce temps est fini.

"Si les athlètes y aller et donnent à 100 % et ils reviennent sans aucune médailles, tant que leur a donné l'effort sur la surface de jeu, nous pouvons poser aucune plus. »

Rameur Stephanie Davis croit que les athlètes dans cette province sont plus capables de retour avec de bons résultats.

« Aviron est l'un des bon exemple, », a déclaré Davis. « Les jeux dernière, nous revenions avec deux médailles. Ça montrer que même si nous avons une petite province, et personnes pourraient pense pas que nous avons les meilleures facilités ou entraîneurs, ils ont mauvais.

« Les athlètes de Terre-Neuve et Labrador peuvent rivaliser avec toute personne dans cette pays, nous avons besoin de croire en nous-mêmes. »

Parmi ceux qui participent au rallye étaient le ministre du tourisme, culture et loisirs Clyde Jackman et Carl English, une native de Patrick’s Cove, un professionnel joueur de basket-ball qui a concouru pour cette province dans les jeux canadiens équipe en 1997.

English, qui a récemment signé un contrat d’un an avec un autre an option avec Tau Ceramica, un pro ligue en Espagne, a parlé brièvement de sa carrière, ses origines humbles, son expérience des jeux et l'importance de rester fidèle à vos objectifs. Il a reçu une ovation debout de la population d'environ 500 en présence.

« Peut-être que certains étaient pour Carl English, mais certains a été définitivement pour ce que Carl English avait à dire, "a insisté Welsh.

plus des nouvelles...