samedi, le 19 janvier, 2013

À seulement 12 ans, le lauréat 2012 du prix Bill Burk, Justin Vittecoq, cumule déjà des résultats impressionnants. En effet, il s'est taillé une place en tête de classement au Québec, y compris aux Jeux du Québec, sur le circuit du Québec et au Championnat québécois. Depuis maintenant trois ans, son nom figure au sommet du classement canadien et, pour une deuxième saison consécutive, il a montré une amélioration constante à l'échelle internationale. Les résultats qu'il a obtenus au Opti nord-américain constituent le meilleur exemple de cette progression, passant de la 145e place en 2010 à la 95e en 2011, et ensuite à la 4e place en 2012.
Justin Vittecoq a terminé l'année en première place comme Canadien à tous les événements auxquels il a participé : 55e/160 place au championnat sud-américain, 95e/230 au championnat du monde et 6e/39 à la Renaissance Re Junior Gold Cup. Ses résultats de 2012 lui ont ouvert des portes pour 2013 puisqu'il a déjà été sélectionné pour représenter le Canada lors des prochains championnats Opti mondial et nord-américain. 
Voile Canada a eu la chance de poser quelques questions à ce jeune prodige de la navigation. 

1.    Qu'est-ce que ça signifie pour toi d'avoir remporté le prix commémoratif Bill Burk? 
Ça représente beaucoup. À la liste des anciens lauréats, je vois des navigateurs qui sont devenus des athlètes olympiques, je vois ma première entraîneure Nicole Bastet, qui l'a elle-même remporté deux fois, et je suis très fier d'avoir reçu ce prix aussi jeune, étant donné que de nombreux autres excellents navigateurs plus âgés que moi auraient très bien pu le remporter à ma place. Je n'ai jamais rencontré M. Burk, mais je sais qu'il était très dévoué envers les jeunes navigateurs. Il est essentiel de pouvoir compter sur des gens comme lui pour créer nos programmes de voile et de régates. J'essaie de garder cela en tête chaque fois que je vais sur l'eau et chaque fois que j'en reviens, et en particulier lorsque les choses n'ont pas aussi bien été que prévu.
2.    Quels sont tes objectifs de navigation pour le futur?  Cette année, j'aimerais poursuivre mes progrès dans la classe Optimist et décrocher d'autres places parmi les dix meilleurs à des compétitions internationales.  J'aimerais aussi essayer d'autres bateaux. Selon mon développement physique, j'espère évoluer vers une catégorie olympique. Il me reste toutefois encore beaucoup de chemin à faire et énormément à apprendre avant d'y arriver. La voile m'apporte beaucoup plus que les prix, comme les voyages dans différents pays et rencontrer des amis dans divers endroits. Je me suis fait des amis navigateurs aux Bermudes, en Amérique latine, aux États-Unis et en Europe, et nous évoluons tous ensemble dans notre sport.
3.    Quelle a été jusqu'à maintenant ton expérience de voile la plus enrichissante? Sans aucun doute ma place sur le podium au championnat nord-américain de cette année, qui demeurera toujours gravée dans ma mémoire. Aussi ma première victoire au championnat national Optimist à Lunenburg en 2011. C'était une régate à puissantes rafales et c'est à ce moment que j'ai réalisé que je pouvais être en tête de la flotte dans n'importe quelles conditions. Pendant cette compétition, j'ai finalement surmonté ma peur des tempêtes qui me nuisait depuis que j'ai perdu mon bateau dans un grain il y a deux ans.  

Justin Vittecoq assistera ce soir aux célébrations pour recevoir son prix au Carlu à Toronto dans le cadre de la remise de prix annuelle Rolex du navigateur de l'année de Voile Canada.